top of page

CONTACTS

Espagne, Québec

Performance diffusée par Rad'art (IT) et Avatar (QC)

CONTACTS

Espagne, Québec

Contexte de création

À l'occasion de l'événement Are – Sommes Sonnes orchestré par Avatar en décembre 2023, les commissaires Alexandre St-Onge, Christof Migone et Myriam Lambert ont lancé 44 artistes au défi de créer une œuvre explorant le thème de l'Être ou d'être des sons. Dès les premières étapes de cette aventure, les commissaires St-Onge et Migone ont conviée Myriam Lambert à participer à l’événement en tant qu'artiste pour la création d’une performance, soit la version primaire de l’œuvre Contacts. Pour la version finale de cette performance, en plus du son traité live et des vidéos hypnotiques, deux caméras seront ajoutées et pilotées en direct afin de créer une expérience encore plus immersive.

 

Contacts

Après plusieurs recherches, discussions, lectures et réflexions, l’artiste avance que l'Être se construit d'un amas de rencontres entre des personnes, des situations, des lieux, des contextes, des choses, des images, des sons, et tout ce qui crée des points de contact entre l’Humain et le reste. En ce sens, les rencontres sont des fondements dynamiques de l'Être, reflétant la complexité et la diversité de l'existence humaine.

 

La performance, conçue pour évoluer de manière subtile et progressive dans un crescendo et un décrescendo, débute par une vidéo projetée pendant l'installation des composantes sur scène. Des plans aériens de la mer fusionnant avec le ciel, en transitions lentes, créent une confusion visuelle, une atmosphère de mutation où les frontières se brouillent. Simultanément, une composition sonore de motifs répétitifs d'instruments à cordes évolue progressivement, se dissèque et s’accélère, mettant ainsi la table à la performance.

 

Au moyen d'un agitateur magnétique de taille moyenne, des objets de verre et de métal prennent vie sur une table, évoquant un laboratoire ou des instruments de cuisine en pleine ébullition. Les objets tournoient, se déplacent, s'entrechoquent, s'attirent et se repoussent, tandis que le son de ces composantes est amplifié et mixé en direct, passant du tic-tac au grincement, aux harmoniques simulant le frottement de verres à vin et aux résonances métalliques. Le tempo contrôlable des objets en mouvement, associé aux manipulations audios, crée un rythme tantôt tonal, tantôt atonal, évoluant vers un chaos, pour ensuite décroitre, se reconstruire, redevenir lent, comme une pulsation qui s’éteint. Pour la version finale, la performance sera adaptée à la diffusion sur scène, intégrant deux caméras offrant une vue macro des objets en mouvement sur l'agitateur magnétique. Ainsi, l’artiste commandera également ces caméras en direct afin de sélectionner les plans les plus révélateurs des sons proposés. L’objectif est d’offrir des plans montrant le magnétisme en action, les objets attirés les uns vers les autres ou qui se repulsent, telles les dynamiques complexes des rencontres. En parallèle, la vidéo d'introduction sera toujours en projection, se modulant au rythme de la performance, conservant l'horizontalité initiale, telle une ligne de contact vaporeuse, lien qui a contribué à façonner l'Être.

 

Cette performance explore le cycle de la vie, de la naissance à la mort, une allégorie des rencontres franches, nettes, ambigües, complexes, imprégnées de zones grises, de brume indistincte, d'attirance et de répulsion. Contacts offre une expérience sensible, explorant des transitions graduelles à la limite du seuil de perception. À la croisée de l’impalpable et d’une fascinante mutation, les changements subtils créent un espace sonore et visuel où émane l'évanescence d'une existence bouillante, s'étendant jusqu'à la mort inéluctable, saisie avec sensibilité.

 

Ce projet est soutenu par le Conseil des Arts et Lettres du Québec, le Departament de Cultura Generalitat de Catalunya, par les centres Rad’art (Italie), Avatar (Québec), Cel del Nord et le Convent de les arts (Espagne).

bottom of page